SE RECONNECTER

Se reconnecter à soi.

C’est une base existentielle, surtout à notre époque, tout est fait pour que vous soyez déconnecté, et il est temps maintenant de se retrouver. Pas par la télévision, la radio, internet ou les pensées, car tout est fait pour vous faire croire que vous êtes connecté, mais ceci n’est qu’une illusion.
Dans la réalité, c’est tout le contraire mais personne n’en parle, les raisons de cette situation peuvent être dû au fait que cela aide à ce que vous soyez dans une prison virtuelle, maintenu à des comportements et des réactions hebdomadaires par exemple.

Le travail aux sources de l’esprit et du corps est important pour se reconnecter.
Je vous propose donc une solution positive pour déjà comprendre les bienfaits de se reconnecter. Un audio YouTube que j’ai fait est disponible pour vous, la perception de vos sens vous permettront de facilement connecter votre esprit et votre corps.

Je vous partage le lien :

Faire confiance au mental ou à la vie ….

Lorsque nous abandonnons l’orgueil et l’égoïsme et que nous nous laissons guider par la vie, des miracles commencent à se produire dans nos vies.

Peu importe à quel point nous sommes intelligents, indépendants et matures, il y a certaines choses qui échappent à notre contrôle .

L’arbre de vie

Nous ne sommes pas en mesure de résoudre tous les problèmes, de conseiller tout le monde ou de tout faire sans aide extérieure, nous avons besoin de conseils, de soutien ou de quelqu’un pour nous guider lorsque le chemin devient trop difficile pour nous.

Nous pouvons choisir différentes voies à suivre lorsque nous faisons face à une situation de la vie qui est hors de contrôle, mais toutes ne nous apportent pas la satisfaction, la sérénité, la sécurité et la confiance dont nous avons besoin. 

En fait, une seule chose nous laisse avec un cœur vraiment paisible, avec la certitude que nous avons fait le bon choix : la tranquillité d’esprit.


Lorsque nous sommes assez humbles pour reconnaître que nous avons besoin d’aide et choisir de remettre tout ce qui est hors de notre portée entre les mains du destin, nos vies commencent vraiment à changer. 

Lorsque nous abandonnons l’orgueil et l’égoïsme et que nous nous laissons guider par notre intuition, des miracles commencent à se produire dans nos vies.

L’univers en sait plus sur nous et nos vies que nous ne le saurons jamais, il a créé, pris soin et aimé chacun de nous.

Tout ce que nous vivons a été créé par lui, il est donc capable de nous guider sur la bonne voie et de nous offrir toute la force dont nous avons besoin pour mieux vivre.

Lorsque nous acceptons le fait de faire partie d’un ensemble et que nous sommes tous reliés, nous permettons au monde de mieux travailler dans nos vies et de nous présenter les miracles dont nous avons besoin, nous permettant ainsi d’avoir des sentiments plus positifs qui émanent de nous.

En supposant que la direction de l’univers est la réponse la plus parfaite à toutes nos attentes, nous faisons vraiment le premier pas vers la transformation personnelle, en laissant aussi l’univers prendre plus en charge notre vie et nous placer exactement là où il sait que nous devrions être.

Notre confiance et notre permission sont tout ce dont l’univers a besoin pour changer nos vies.

Notre espoir est tout ce dont nous avons besoin pour nous offrir une meilleure existence, et la décision de le faire ne nous apportera jamais de regrets.

Si vous voulez commencer une nouvelle phase de votre vie, avec plus de joie, de buts et de bonheur, croyez en la vie et elle vous montrera la vraie signification de la renaissance.

Une fois que nous verrons des miracles se produire, des changements à venir et que le bonheur fera partie de notre routine, nous saurons que notre meilleure décision aura été de faire confiance à la vie, car la paix et la sécurité qui en découlent nous apportent plus de bonheur .

Merci à la vie de me faire vivre ces moments extraordinaires

Filippo Fiore Thérapeute pour un monde meilleur 🌏💖

POURQUOI LES GENS ONT PEUR DE GUÉRIR ?

« Parce que la guérison est très désagréable ! »
Les obstacles à la guérison comprennent le fait d’abandonner de vivre dans le passé, de cesser d’être une victime et la peur du changement.
Diriger notre pensée et notre énergie sur notre passé se fait au détriment de nos cellules et de nos organes qui ont besoin d’énergie pour fonctionner et guérir.

La guérison exige de vivre dans le présent et de récupérer l’énergie piégée dans nos traumatismes et dans nos blessures.
La seule raison de nourrir et de garder le passé vivant, c’est l’amertume de ce qui s’est passé.

Refuser de pardonner à un évènement ou à une personne du passé produit des fuites d’énergie. Le pardon guérit les fuites.

Le pardon n’a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu’ils ont causées.

Quand nous arrivons à voir un évènement douloureux de notre vie comme un message ou un défi plutôt que comme une trahison personnelle, l’énergie de vie liée à cet évènement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique.

Les gens ne guérissent pas parce qu’ils ne se sont pas libérés de l’illusion d’être une victime.

La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d’environnement et de relations.

En cela, le changement peut être effrayant !

Il est facile de rester dans un circuit d’attente, en affirmant que l’on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai.

En fait, lorsque nous restons dans un circuit d’attente et que nous savons exactement ce qu’il faut faire, c’est que nous sommes terrifiés par le fait d’agir en conséquence.
Le changement est effrayant, et le temps d’attente donne un sentiment de sécurité, alors que la seule façon d’acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d’entrer dans le tourbillon des changements et de se sentir vivant à nouveau.

La guérison nécessite une action : manger correctement, l’exercice quotidien, penser autrement, … produisent des changements sains dans le physique.

Relâcher le passé, laisser tomber les emplois stressants ou les relations inappropriées sont des actions qui libèrent l’énergie du corps.

Ce qui améliore l’une améliore l’autre, la puissance physique et l’Énergie sont intimement liées. »

Merci à « L’alchimiste de l’Eveil » pour ce merveilleux texte

UN CONTE BOUDDHISTE :

Site internet : https://hypnose-loire.com/

On raconte qu’une fois, un homme s’est approché de Bouddha et, sans dire un mot, lui a craché au visage. Ses disciples étaient très en colère.

Ananda, le disciple le plus proche, a demandé au Bouddha:

– Donnez-moi la permission de donner à cet homme ce qu’il mérite!

Bouddha nettoya son visage calmement et a répondu à Ananda:

– Non. Je vais lui parler.

En joignant les paumes de ses mains en signe de respect, il dit à l’homme :

– Je vous remercie. Avec votre geste, vous m’avez permis de voir que la colère m’a quitté. Je vous en suis extrêmement reconnaissant. Votre geste a également montré qu’Ananda et les autres disciples peuvent encore être envahis par la colère. Merci beaucoup ! Nous vous sommes très reconnaissants !

De toute évidence, l’homme ne croyait pas ce qu’il avait entendu, il était ému et stressé. Il ne pouvait pas expliquer ce qui s’était passé. Il a été frappé par un tremblement dans tout son corps et sa sueur a mouillé les draps où il dormait. Dans sa vie, il n’avait jamais rencontré un homme avec un charisme aussi fort. Le Bouddha a changé toutes ses pensées et toute sa façon de vivre et d’agir.

Le lendemain matin, l’homme est retourné le voir et s’est jeté à ses pieds. Puis le Bouddha se tourna vers Ananda:

– As-tu vu? Cet homme est revenu me dire quelque chose. Ce geste de toucher mes pieds est sa façon de me dire quelque chose qui ne s’explique pas par des mots.

L’homme a regardé le Bouddha et a dit:

– Pardonnez-moi pour ce que je vous ai fait hier.

Le Bouddha a répondu qu’il n’y avait rien à lui pardonner et a expliqué:

– Comme l’écoulement du Gange fait que ses eaux ne sont plus jamais les mêmes, aucun homme ne reste le même. Je ne suis pas la même personne avec qui tu étais hier. Et même celui qui m’a craché dessus n’est pas là maintenant. Je ne vois personne d’aussi en colère que lui. Maintenant tu n’es plus le même homme qu’hier, tu ne m’as rien fait, donc je ne peux rien te pardonner. Les deux personnes, l’homme qui a craché et l’homme qui l’a reçu, ne sont plus ici. Parlons maintenant d’autre chose.


Qu’est-ce que Bouddha a voulu nous enseigner avec cette histoire?

Envoyer moi votre réponse, je vous répondrais avec plaisir 🙏💖🙏

Le samouraï sans maître : l’enfer et le paradis

Un matin de très bonne heure, un jeune moine nommé Jamyang était assis en pleine méditation lorsqu’il repéra quelque chose à l’horizon au loin – Une figure solitaire marchant vers le monastère.

Le moinillon plissa les yeux pour voir la silhouette grandissante. Plus que le personnage se rapprochait, plus il semblait être une sorte de guerrier, un samouraï éventuellement – il avait deux longues épées suspendues et une armure qui se tenait raide dans le vent.

Fait intéressant; C’était un très long chemin à parcourir pour lui

Le jeune moine regardait attentivement le personnage mystérieux se rapprocher. Ce qu’il percevait, c’était un ronin, un samouraï sans maître.

C’était un homme à la stature imposante, brutal et au visage renfrogné par froncement des traits, qui était partiellement visible de loin. Le jeune moine attendit tranquillement.

Au bout d’un certain temps, le guerrier finit par arriver, en agitant la poussière il s’arrêta juste à quelques pas du moine, avec les mains posées sur ses armes. « Moine », siffla-t-il, « Je suis venu apprendre ce que vous savez au sujet du paradis et de l’enfer. Dites moi tout. »

Jamyang ne répondit pas. Il attendit que le ronin parle à nouveau et dit: « Je ne vous dirai rien. Vous êtes un samouraï sans maître. Vous venez sans être invité, sans vous présenter, et exigez des connaissances que vous n’avez même pas gagnées.

Le visage du ronin se remplit de colère. Et il ouvrit la bouche pour parler.

« De plus », dit Jamyang, « Vous avez l’odeur rance d’un millier de bovins. Une personne aussi putride que vous ne mérite aucune connaissance, et encore moins la connaissance du sacré. »

À ce stade, le visage du guerrier se mis à grimacer de douleur et il éleva la voix en tirant sur le fourreau de ses épées tout en les soulevant au-dessus de sa tête, et se préparant à donner le coup de grace au jeune moine.

« – Ici s’ouvrent les portes de l’enfer. », murmura Jamyang.

Le Samouraï s’immobilisa, les épées tremblotant dans l’air désertique. Là, il comprit tout de suite, et la couleur sur son visage changea brusquement.

Il ne pourrait y avoir une explication plus claire. Ce sage moine avait risqué sa vie pour lui montrer, par ses propres émotions, exactement ce qu’était l’enfer. Submergé de gratitude, il tomba à genoux, avec des larmes aux yeux.

Jamyang dit doucement, « Ici s’ouvrent les portes du paradis. »

~ Extrait d’un conte traditionnel zen

Le non jugement

L’homme ne sait pas qu’il y a un serpent 🐍 en dessous.
La femme ne sait pas qu’un rocher ⛰écrase l’homme.

La femme se dit: « Je vais tomber »! Et je ne peux pas grimper parce que le serpent est en train de me mordre !

Pourquoi cet homme que j’aime ne peut-il pas utiliser un peu plus de force et me tirer vers le haut !

L’homme se dit: « Je souffre tellement ! »

Mais je vais continuer de tirer de toutes mes forces !
Pourquoi n’essaye-t-elle pas de grimper ?

Parfois nous ne voyons pas 🙈la pression que subit l’autre, tandis que l’autre personne elle aussi ne peut percevoir la douleur que vous ressentez.🙈

Et c’est ainsi que ce soit au travail, en famille, en amour, avec vos amis….Alors que nous devrions essayer de nous comprendre mutuellement.

Apprenez à penser différemment, sans juger, sans faire de supposition souvent trop hâtive…Apprenez à percevoir l’invisible…💫

Un peu de réflexion 🤔et de hauteur ✨🙏sont souvent la clé 🔑 !

L’Ignorance

 » À l’école, ils ne t’ont pas parlé…
De la lune et de ses phases,
De la terre et de ses cycles,
Ils ne t’ont pas parlé de la mort
En tant que naissance,
Ils ne t’ont pas parlé de la sexualité
Comme sacrée,
Ils ne t’ont pas parlé du corps
En tant que temple émotionnel.

Ils t’ont dit de t’adapter,
De t’intégrer,
Ils t’ont dit de t’asseoir
Toujours au même endroit,
Ils t’ont dit de te taire
Et d’écouter leur seul point de vue,
D’étudier jusqu’à ce que tu t’écoeures.
De sortir une feuille,
Comme une menace !

A l’école, personne n’a jamais évoqué
Le pouvoir de la nature,
Personne n’a jamais expliqué
La puissance de tes pensées,
Personne n’a jamais partagé
Ton lien avec l’Univers.

Avec cette méthode qui nous veut tous pareils,
Nous sommes des loups baptisés des chiens.

Moi, je veux pouvoir hurler à la lune.
Sans qu’on me dise fou/folle,
Je veux embrasser les arbres
Sans qu’on me dise farfelu(e),
Je veux pouvoir soigner mon Être
Sans qu’on me dise bizarre !

Je n’ai personne à convaincre
Je veux juste partager, transmettre
Et donner…

Je t’offre mon humble connaissance,
Je t’offre ma joie,
Je t’offre mon Amour.

Reste Libre et créatif
Même si ça dérange, reste TOI « 

Auteur inconnu